Retour au Québec

Apprivoiser le retour

 

Suite à un séjour prolongé à l’étranger, le retour au bercail est souvent chargé d’émotions et la réintégration est loin d’être toujours facile à vivre. Cela s’explique principalement par le fait que votre expérience d’études à l’étranger a été des plus intenses : découverte d’une nouvelle culture et de nouveaux paysages, établissement d’un nouveau cercle d’amis, autonomie, nouvelles activités, apprentissage d’une nouvelle langue, etc.

À votre retour, il se peut que vous expérimentiez des sentiments de frustration et de rejet, ou que vous ressentiez un certain décalage autant qu’un sentiment d’être décalé par rapport aux gens qui vous entourent. Sachez que c’est tout à fait normal.

Quelques sentiments et impressions que vous pourriez éprouver :



Les étapes du retour

1- L’euphorie ou high du retour : vous êtes le centre d’attention de votre entourage qui est heureux de vous retrouver et d’écouter vos récits de voyage.

2- Le choc : votre entourage s’occupe moins de vous, car il vous considère revenu. Vous aimeriez parler de votre expérience plus abondamment mais avez peur d’ennuyer vos amis et vos proches ?  ; vous vous comparez les deux cultures et certains aspects de la culture québécoise vous agacent ; vous avez de la difficulté à vous réadapter et à revivre la même intensité connue à l’étranger.

3- Le réajustement : vous acceptez finalement de sortir de votre bulle et vous vous concentrez sur votre vie présente.

Est-ce le choc du retour ?

  • Vous ressentez de l’isolement et un manque de compréhension.
  • Vous critiquez la culture québécoise.
  • Vous êtes nostalgique de la culture que vous avez laissée .
  • Tout vous ennuie.

Il y a de fortes chances que vous viviez le choc du retour !

Comment adoucir le retour ou mieux vivre la période de choc de retour ?

Soyez conscient que cela peut arriver. Peu importe que vous soyez un grand voyageur ou non, il est très possible que vous soyez affecté par ce choc. Revenez avec les yeux bien ouverts : vous avez changé, la maison a changé, vos amis ont changé, le pays a changé. Soyez prêt à vous adapter.

Conseils pratiques et faciles

À partir de l’étranger :

  • Gardez contact avec ses proches tout au long du séjour.
  • Planifiez votre retour en ayant des projets.
  • Préparez-vous psychologiquement et demeurez en forme. Parlez de votre retour avec les personnes qui vous entourent et qui vivent la même expérience.
  • Ne précipitez pas votre départ. Cela signifie aussi prendre suffisamment de temps pour les formalités de départ et les au revoir afin de ne pas arriver chez soi épuisé.

Au retour au pays :

  • Profitez de l’euphorie (ou high) du retour.
  • Organisez-vous.
  • Prenez bien soin de vous.
  • Reposez-vous.
  • Faites-vous plaisir avec quelque chose que vous avez aimé de l’étranger (manger un plat typique, écouter une musique qui vous rappelle des souvenirs, etc.).

Communiquer votre expérience

  • Ayez des attentes raisonnables, de la patience et de la souplesse facilite cette période de transition.
  • Soyez actifs et positifs !
  • Le retour n’est pas une expérience négative. À travers vos questionnements, vous allez découvrir et développer des habiletés.

 

Suggestions à long terme :

  • Fixez-vous des objectifs réalistes.
  • Partagez avec la communauté ce que vous avez appris.
  • Gardez contact avec les gens que vous aurez connus à l’étranger. 
    Le réseautage est très important!
  • Inscrivez-vous sur le groupe l’Étudiant migrateur!


Si vous souffrez de problèmes de santé à votre retour, il serait sage de consulter rapidement un médecin et de lui faire part de votre séjour à l’extérieur du pays.

Si vous avez envie d’en discuter avec un conseiller ou avec d’autres étudiants qui reviennent de l’étranger, vous trouverez une oreille attentive à la Maison internationale et, au besoin, l'équipe pourra vous orienter vers une ressource appropriée.